Comment mettre tous les atouts de son côté pour bien vivre la chimiothérapie ?

Publié le 14 Novembre 2018

 Comment mettre tous les atouts de son côté pour bien vivre la chimiothérapie ?

Lorsque l'on vous annonce que vous allez devoir subir une chimiothérapie, beaucoup de choses vous viennent à l'esprit : tout ce que vous avez pu entendre ici ou là et si, comme moi, vous avez une belle-sœur qui a succombé à sa première chimio, ça cogite et cogite dans votre tête! Une question en particulier revient sans cesse: que puis-je faire pour que tout se passe au mieux?

De plus, il me fallait aussi rassurer mon mari, dépressif de son état, qui n'avait qu'une hantise: que ce qu'a vécu son frère se reproduise pour lui! Donc, pour nous rassurer tous les deux, j'ai entrepris de faire des recherches...

Tout d'abord, je voudrais attirer l'attention sur la puissance de notre cerveau! Assez curieusement, un mois avant que l'on ne me diagnostique cette maladie, j'avais découvert le qi gong qui est devenu une passion et un besoin vital pour mois. Lorsque j'en ai discuté avec l'infirmière, celle-ci m'a dit: "Notre cerveau est au courant de tout ce qui se passe dans notre corps!" Il semblerait donc que ce ne soit pas un hasard si j'ai développé le besoin de pratiquer une activité physique ! Lors de la pratique sportive, le métabolisme s'accélère, ce qui permet une meilleure immunité, évacuation des toxines ainsi que la fabrication d'endorphines (les hormones du plaisir). C'est sans doute la raison pour laquelle mon cerveau m'a poussée à faire du sport avant la découverte de la tumeur! C'est pour ça également que l'oncologue m'a encouragée à continuer la pratique d'activités physiques... 

Donc premier conseil: bouger!

 

 

Les directives du corps médical: 30 minutes d'activité physique 5x / semaine permettent de mieux vivre sa chimiothérapie... 

Deuxièmement, se préparer mentalement au traitement peut aider. Personnellement, j'ai pratiqué une séance d'hypnose pour mieux vivre la chimiothérapie. 

 

Cette séance fut très efficace. Elle m'a permis de programmer mon cerveau pour qu'il protège au maximum les cellules saines afin que le produit n'attaque que les cellules malades. J'en suis à ma quatrième chimio et, à ce jour, je n'ai jamais été malade. Fatiguée certes, mais pas d'autres effets secondaires négatifs. Bien sûr, chaque personne est différente et a ses propres réactions, mais plus on est positif, mieux les choses se passeront.

Pour se préparer mentalement, il existe d'autres moyens. A chacun de trouver le sien. La méditation, la sophrologie, etc... sont d'autres moyens susceptibles de permettre de garder son optimisme. 

Troisièmement, se projeter dans l'avenir en pleine santé aide à rester positif. Or, on en a vraiment besoin. L'état d'esprit dans lequel nous nous trouvons aura des répercussions sur notre processus de guérison.

 

 

Enfin, aller consulter une naturopathe peut également s'avérer bénéfique. Celle que j'ai vue m'a recommandé des compléments alimentaires pour soutenir le foie mis à rude épreuve, le tout associé à une alimentation équilibrée. 

Pour moi, cela a très bien fonctionné jusqu'à maintenant et j'en suis à la moitié de ma chimiothérapie. Ce ne sont que quelques conseils, mais s'ils m'ont aidée, ils peuvent aider d'autres personnes. 

Mettre tous les atouts de son côté ne signifie pas qu'il n'y aura aucun problème au cours de la chimiothérapie. Je n'en suis qu'à la moitié de la mienne et j'ignore comment se passera la suite. J'ai néanmoins bon espoir que les choses continuent à se dérouler dans les meilleures conditions. Et surtout je prends une part active à ma guérison! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Christiane

Publié dans #Articles de fond, #Informations, #Maladie, #Cancer

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article