Chimiothérapie : Taxol 1-3

Publié le 11 Décembre 2018

Chimiothérapie : Taxol 1-3

La première moitié de ma chimiothérapie est désormais derrière moi : une bonne chose de faite ! 😊 Depuis le début de cette histoire, il s'est écoulé six mois et j'en ai presque autant jusqu'à la fin du traitement ! C'est long et, à force, on est contraint d'apprendre à être patient... Je me souviens d'un roman 

 

 

où le médecin disait à sa jeune patiente de lui donner un an de sa vie et qu'elle pourrait ensuite retrouver les courts de tennis. Je m'aperçois que c'est bel et bien la durée moyenne pour guérir d'un cancer ! Un an, c'est long et court à la fois ! C'est vrai que, dans une vie, un an c'est rien. Mais, quand l'on est en traitement, ça finit par faire beaucoup... 

Avant de démarrer le Taxol, entretien avec l'oncologue. J'ai rendez-vous une demi-heure avant d'aller à l'hôpital de jour. L'entretien sert à la fois à évaluer l'évolution de la première partie et à découvrir ce qui nous attend avec le deuxième produit. Personnellement, j'ai surtout retenu que ce traitement est plus léger, donc moins pénible que l'EC100. Seul désavantage, une chimio hebdomadaire. Je me demande comment je vais gérer sur le long terme... 🤔 L'entretien terminé, direction l'hôpital de jour pour la chimio ! 

J'arrive juste à temps pour le repas. J'ignore si c'est pareil dans toute la France, mais la cuisine hospitalière n'est pas folichonne ! Et c'est loin d'être aussi équilibré que ça le devrait ! Un jour, je n'ai même pas eu de légumes avec le repas ! Et des compotes beaucoup trop sucrées (20%)! Avec tout le foin que le gouvernement fait concernant les produits sucrés genre sodas et autres, j'avoue ne pas comprendre que l'on ne fasse pas plus d'effort dans ce domaine en milieu hospitalier ! C'est bien beau de vouloir toujours rogner sur les bouts de chandelle, ce sont les patients qui trinquent ! 😄😂😅 Comme qui dirait, c'est "Faites ce que je dis, pas ce que je fais !" Le gouvernement devrait pourtant donner l'exemple en fournissant des repas équilibrés, d'autant plus en milieu hospitalier !!! 

 

Première Taxol

 

 

Le paclitaxel ou Taxol est une molécule toxique issue de conifères, entre autres de l'if, qui empêche la mitose de la cellule, c'est à dire qu'il empêche cette dernière de se diviser, donc de se reproduire. Il est couramment utilisé dans le traitement du cancer du sein. Effets secondaires: fourmillements dans les extrémités (préhension pouvant devenir difficile), perte des saveurs, douleurs articulaires et musculaires... 

Comme pour l'EC100, le dosage est effectué en fonction de la taille et du poids. 

On commence d'abord par une préméditation : un corticoide par voie intraveineuse (l'infirmière me prévient que je risque de faire la nouba toute la nuit vu la dose massive ! 😂😄😅) et un antihistaminique en comprimé. Durée de la perf, 30 minutes. Ensuite, le Taxol: 50 minutes et un rinçage de cinq minutes. 

Tout se passe bien. Rien à redire. Je rentre à la maison en transports en commun, comme d'habitude. Je passe me faire un petit plaisir en rentrant, sait-on jamais ce qui m'attend ce soir ! 

En fait, pour la première fois depuis le début de la chimiothérapie, je suis éveillée jusqu'à 23h30. Sept heures de sommeil et je suis d'attaque pour la journée de mardi. 

 

 

Je suis la première surprise, j'ai une de ces pêches ! Je n'en reviens pas. Je me surprends à faire près de 90 minutes de qi gong ! Et je passe toute la journée à briquer l'appartement et à faire la cuisine ! Vraisemblablement un reste de la cortisone du jour précédent. 

Par contre, mercredi... 

 

 

On pourrait croire que je viens de courir un marathon ! Note que c'est un peu ça quand même ! Mais c'est surtout la différence entre sous corticoide et sans !!! 😄😂😅 Je peux comprendre dorénavant ce qui peut pousser un athlète à se doper! Même si je désapprouve ! 

Le reste de la semaine se passera sans problèmes... 

 

Deuxième Taxol

Rien de spécial à signaler concernant la chimio. Tout se passe bien à l'hôpital. 

Le soir, malgré la cortisone, 

 

 

Avant 21 heures, je suis dans les plumes ! Je dors comme un bébé, jusqu'à 3 heures. Ensuite, pas moyen de me rendormir. À 5h30, je repars au pays des rêves. À 6h30, le réveil sonne ! Je le bénis celui-là !!! ⏰🔔😂 Après le départ de mon époux, je me recouche pour tenter de dormir un peu. Bernique!!! Résultat :

 

 

je passe ma journée dans un fauteuil.  Le soir, 19h30, je suis dans les plumes!

Le reste de la semaine se passe bien! Pas encore d'effets secondaires, si ce n'est quelques courbatures. Je me rappelle un moment en particulier ou j'avais le ventre qui tirait comme si je venais de faire une cinquantaine d'abdos!😅😂😆

 

Troisième Taxol

J'appréhendais un petit peu cette troisième chimio, encore en mémoire la troisième EC100 et les dégâts dus au cumul. J'étais un peu plus tendue que d'habitude. Pour couronner le tout, on m'installe dans une chambre seule, sans fenêtre et sans Wi-Fi ! Heureusement que j'avais pris avec moi un gros pavé vu que je n'avais pas d'autre choux que la lecture!

C'est une étudiante infirmière qui me fixe l'aiguille. Manque de pot, elle doit piquer sans doute un peu près de l'extérieur de la zone anesthésiée par le patch posé par mes soins avant de quitter le domicile car je sens une légère douleur! 😣😕😧  Je sentirai à nouveau au moment du retrait! C'est la première fois que j'ai mal... Sinon, la séance se déroulera bien.

Le soir, je suis bien, couchée à 23 heures. Réveil à 2 heures du mat! Avec tout ce que j'ingurgite comme liquide supplémentaire grâce à la chimio, c'est pipi toutes les trois heures! Vu la peine que j'ai à me rendormir après, je tente l'expérience de reprendre deux comprimés d'Euphytose (mélange de plantes favorisant la relaxation) suivi d'une méditation relaxante. Je me rendors comme un bébé... 😀

Le reste de la semaine?

 

 

Des hauts et des bas, des changements de tonus d'un jour à l'autre, parfois dans une même journée... En y réfléchissant aujourd'hui, je crois que je m'étais un peu programmée dans ce sens. Ajouter la météo bien grise de la semaine, le taux de globules rouges toujours dans les chaussettes (une conséquence du Taxol, l'EC100 c'était les globules blancs!), bref un sentiment de fatigue générale, vde lassitude et le moral au raz des pâquerettes ! Peut-être n'étais-je tout simplement pas encore habituée à la fatigue qu'entraîne inévitablement l'anémie! Tout ça entraîna devinez quoi? 

 

 

Nombreuses crises de boulimie ! C'est la première fois depuis le début de ma chimio que je craque comme ça ! Presque chaque jour! Et le lundi suivant, il faudra que je passe sur la balance! 😣 Trois kilos!!!😭😭😭

Allez! Soyons optimistes ! Ça ne pourra qu'aller lieux la semaine prochaine!😃😀😄 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Christiane

Publié dans #Cancer, #Chimiothérapie, #Maladie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article