Journal du 9 février- Un début d'année catastrophique

Publié le 9 Février 2022

Journal du 9 février- Un début d'année catastrophique

Avec la pandémie, le Covid-19 qui a touché notre famille et nous a enlevé mon père,  2021 fut une année difficile. Nous n'avions qu'une envie: que cette année se termine et que 2022 montre enfin le bout de son nez. Nous étions persuadés que cette nouvelle année ne pourrait pas être pire que la précédente. C'est vrai ça : que peut-il y avoir de pire que perdre son père en plein confinement ? Rien! Rien??? Ça reste à voir...

 

 

Voilà ! La nouvelle année est enfin là ! Je fête mes 58 printemps,  échange de vœux,  tout va bien. Pendant quelques heures ! Le 1er au soir...

 

 

 

Mon mari ,pris de vomissements et ne tenant pas sur ses jambes, est emmené aux urgences. Test PCR négatif : Ouf! Ce n'est pas le Covid-19 ! Après un scanner, ma chère moitié souffre d'une pancréatite, moins grave que ne le craignaient les médecins. Me voilà rassurée. Commence alors un va-et-vient à l'hôpital. On pourrait penser que c'est largement suffisant... C'est sans compter avec les aléas de la vie!

 

Vous connaissez les lampes avec minuterie dans les parties communes ? Génial! Au milieu des escaliers, ça s'éteint ! Pour couronner le tout, quelqu'un a eu l'a bonne idée.de mettre quelque chose sur la marche du bas. Occupée à passer tout à gauche pour éviter l'obstacle, je n'ai pas compter les marches et vlan ! J'ai loupé une marche! Manquait plus que ça ! 

 

 

Youpi ! Une fracture ouverte de la cheville ! Ouille Ouille Ouille! Quelle partie de plaisir! 🤣😂🤣 Bizarre de voir l'os de sa jambe saillir ! 😱😬 J'ai tout de suite compris... Ma préoccupation premiere: mon dieu, qu'est-ce que je vais faire avec le chien? Plus personne à la maison. Durant les deux premiers jours, mon voisin de palier va s'en occuper,  le temps pour moi de trouver une amie pour prendre mon loulou en pension. 

Me voilà le dimanche 9 janvier à mon tour à l'hôpital... Opérée pour réduire la fracture et plâtrée.  Mon mari et moi nous nous téléphonons plusieurs fois par jour. Mercredi soir, mon époux m'apprend qu'il va sortir le lendemain. Nous nous en réjouissons.  C'était sans compter le destin ! Le jeudi 13 janvier, je reçois un appel du médecin hospitalier de mon chéri...

 

 

 

Mon mari a été retrouvé sans vie dans son lit.😱😭😢 Le choc! Il est mort dans son sommeil le jour où il devait rentrer à la maison.  Je suis en état second.

Je ne peux plus rentrer chez moi car il n'y a personne pour s'occuper de moi alors que je suis blessée. Dans mon malheur, une amie va me recueillir le temps de ma convalescence. C'est là qu'on découvre ses vrais amis. 

Pas le temps de m'apitoyer car il me faut organiser les obsèques alors que je suis toujours hospitalisée. Une assistante sociale va m'épauler. Les obsèques auront lieu le 24 janvier. 

Difficile de m'habituer à être seule, l'impression que tout ça est irréel alors que j'ai pourtant vu son corps. Il est vrai que mon chéri avait l'air de dormir, détendu,  un sourire aux lèvres. Il est parti serein. C'est pour ceux qui restent que c'est le plus difficile. Il faut apprendre à vivre avec l'absence. 

Après tout ce que ce début d'année m'a réservé, j'espère que les choses seront plus calmes à l'avenir. 

 

 

Me voilà maintenant aux prises avec les démarches administratives ! Mais tout ça fera l'objet d'un autre article...

J'espère que votre début d'année aura été meilleur. 

 

 

Rédigé par Christiane

Publié dans #Journal de bord, #Deces

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article